(123) 456-7890 info@yourdomain.com

Mon adolescent est insolent : que faire ?

               Les adolescents savent très bien jouer avec la séduction et l’impertinence. Ils n’auront pas peur de vous critiquer ouvertement. Ils n’auront pas du mal à dire de gros mots devant vous. C’est une manière de tester les parents et de voir la réaction que les adultes vont faire face à leur comportement. En faisant cela, ils comprennent aussi les limites à respecter et les choses qu’ils ne peuvent pas faire. Mais lorsque la provocation devient un mode de vie, il faut agir.

               Vous vous souvenez de la période où votre petit bout de choux ne savait dire que non ou pipi ? Aujourd’hui, son vocabulaire scatologique et grossier s’est vraiment bien affiné. Il est maintenant apte à utiliser toutes les phrases et les mots à bon escient. Et face à cela, vous devez réagir.

enfants

Gardez toujours votre calme

               Face à l’insolence de votre enfant, surtout évitez d’élever le ton. Cela ne fera qu’empirer les choses et aggraver le comportement de votre adolescent. Le crier dessus est peut-être soulageant, mais ici il ne faut pas penser à votre bien-être, mais à l’éducation de votre enfant.

               Faites aussi en sorte de calmer votre enfant. Même si vous gardez votre calme, il voudra toujours vous crier dessus. Mais en tant que parent vous devez toujours garder votre calme. Et dites-lui de faire pareil. Si vous remarquez que c’est la première fois qu’il fait ce genre de chose, surtout soyez compréhensif. Dites-lui que vous comprenez très bien la raison de cette fâcherie, mais que crier n’arrangera pas la situation.

               Lorsqu’on est fâché, on a tendance à dire des choses que l’on ne pense même pas. Pour ne pas heurter la sensibilité de votre enfant et d’augmenter encore sa colère, vous devez faire en sorte de toujours réfléchir avant de parler. Votre enfant n’a pas encore la capacité de filtrer ce qui sort de sa bouche. Mais comme vous êtes un adulte, vous pouvez le faire. Alors, faites-le.

               Si vous avez du mal à garder votre calme face à tout cela (et je vous comprends très bien), essayez de respirer un bon coup. Cela vous permettra de retrouver un état d’esprit plus calme. Vous réduisez alors en conséquence votre agitation. Je vous conseille de compter jusqu’à dix dans votre tête en faisant le vide total.

               Dans le feu de l’action, il est très difficile de garder le calme absolu. Comment voulez-vous instaurer le calme face à cet enfant qui vous crie à pleins poumons ? C’est dans ce genre de cas que vous devez demander un petit moment pour soulager un peu les tensions. Dites à votre adolescent que vous devez prendre un temps de réflexion et allez vous distraire un peu. Vous pouvez aussi vous allonger un moment pour retrouver la paix intérieure.

               Pendant que vous discutez avec lui, surtout évitez de l’accuser. Il est préférable de privilégier l’utilisation de la première personne au lieu de la deuxième. Je vous donne un exemple. Dites plutôt : « Je suis vraiment très attristée face à la manière dont tu me parles » au lieu de « Ton comportement envers moi est vraiment insoutenable ».

               Cet enfant c’est le vôtre. C’est donc tout à fait normal que toutes ses critiques vous atteignent directement. Mais vous devez toujours mettre dans votre tête que les remarques insolentes de votre adolescent n’ont rien à voir avec vous. C’est tout à fait normal d’avoir ce genre de réaction de temps en temps, car il est dans une période de transition vers l’âge adulte. Une période assez complexe et remplie de questions sans réponses. Il voudra donc se déchainer contre vous.

familles

Imposez les conséquences adéquates

               Même si c’est la première fois qu’il fait preuve d’insolence, vous ne devez pas ignorer le comportement de votre adolescent. C’est vrai que vous devez garder votre calme, mais cela ne veut pas dire que vous devez laisser passer cette situation. Les retombées doivent donc être de mise. Comme il aura du mal à vous écouter au moment où il vous criera dessus, attendez qu’il soit calme pour remettre en question toutes les choses qui sont acceptables et ceux qui ne le sont pas.

               Vous ne devez pas apporter de l’ambigüité dans l’esprit de votre enfant. Vous devez donc être le plus clair possible quand vous lui feriez part de vos attentes. Pour que tout soit vraiment bien explicite, je vous conseille de faire un petit contrat par écrit. Mettez-y toutes les choses que vous ne tolérez pas, ainsi que les retombées de ces actes. Demandez à votre adolescent de le lire et faites lui signer le contrat quand il aura fini.

               Vous devez toujours avoir une bonne punition en fonction des bêtises que votre adolescent fait. Vous ne devez pas le punir aléatoirement. Vous devez instaurer une punition particulière pour chaque bêtise. Vous avez le choix entre plusieurs types de punition : la réduction d’argent de poche, la confiscation du téléphone portable ou encore l’interdiction de sortir.

               Et dès qu’une bêtise se présente, appliquez la punition. Vous ne devez pas fermer les yeux sur certaines fautes. Dans l’éducation d’un adolescent, il n’y a pas de compromis. Lorsque les menaces et les choix ne fonctionnent plus, passez à l’acte. Et ce, systématiquement. Il n’y a pas de jour de congé pour les punitions.

               Les punitions c’est bien, mais les punitions productives c’est mieux. Si vous lui dites de rester dans sa chambre uniquement, il n’apprendra rien. D’ailleurs, pour la plupart des jeunes, cette punition est l’occasion rêvée pour flemmarder au lit. Au lieu de cela, vous devez donc lui imposer quelques choses pour lui inculquer une leçon de vie. Vous êtes à court d’idées, je vais vous aider : faites-lui faire du bénévolat dans le Resto du cœur d’à côté, faites-lui rédiger une rédaction sur la manière dont il peut améliorer son comportement, faites lui écrire une lettre pour faire sortir ce qu’il ressent réellement.

               Vous pouvez aussi lui supprimer quelques avantages si cela est bénéfique pour son éducation. Voyez par exemple la chose à quoi tient-il le plus et privez-lui de ce bien quelques jours. Enlevez-lui par exemple son ordinateur ou son téléviseur. Une fois qu’il aurait témoigné d’un meilleur comportement, vous pouvez lui rendre son bien. Et prévenez-le que la prochaine fois qu’il fera encore cela, vous n’hésiterez pas à reprendre ce bien.

Partager votre vote


Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

One thought on “Mon adolescent est insolent : que faire ?”

  1. ce n’est pas du tout facile d’éduquer un adolescent. Les miens sont tous déjà à l’université, mais je peux vous dire que la période de l’adolescence était plus que dur pour ma femme et moi. Nous étions toujours en train de les gronder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *