Sanction : comment les choisir ?

décembre 7, 2016 by Activités ludiques No Comments

Il ne fait jamais ce qu’on lui dit, elle est insolente… En tant que parent, il est très difficile d’exercer son autorité sur l’enfant qui commence à transgresser les règles et aller au-delà des limites. Mais face à cette situation, il n’y a qu’un seul mot magique : punition.

Mais cette pratique engendre également plusieurs questions : comment bien punir ? Commet faire pour ne pas culpabiliser ensuite ? Quelle punition est adaptée à cette situation ? Quand punir ? Voici mes conseils pour mettre en place une punition efficace et source de changement.

enfants-ados

La valeur de la sanction

               Pourquoi sanctionner ? Avant de répondre à cette question, j’aimerai d’abord que vous apprenez à faire la différence entre les punitions et les sanctions. En effet, ces deux termes portent souvent à confusion. La sanction est faite en fonction d’une règle fixée. Si l’enfant désobéit à la règle, vous pouvez le sanctionner pour son éducation. La punition quant à elle est une sorte de moyen pour dresser l’enfant. Généralement, cette dernière tourne autour d’une peur ou d’une humiliation, parfois même une dévalorisation de l’enfant.

               La première sanction consiste donc à remettre à l’ordre l’enfant sur les règles que vous avez fixées. Ce sont ces règles qui sont la base de son éducation. Si l’enfant transgresse une d’entre elles, il est tout à fait normal de lui faire comprendre que cela n’est pas acceptable. Vous devez donc apprendre à dire non. Et pour que la valeur de la sanction se fasse ressentir, vous devez lui donner un temps de réflexion. Ce n’est qu’après cela que vous pouvez imposer la sanction adéquate.

               Vous ne devez pas aussi oublier qu’une sanction ne se négocie pas. Si vous avez décidé de l’infliger, c’est que l’enfant l’a mérité. Même si votre enfant se met à pleurer, ou à geindre ou encore à dire des choses méchantes, la sanction ne doit pas être levée grâce à la négociation.

Les principes pour une bonne sanction

               Pour que la sanction joue réellement un rôle éducatif, il y aura plusieurs principes que vous devez respecter. Le premier principe est de sanctionner votre enfant le plus tôt possible, mais bien sûr vous devrez attendre que les émotions soient calmées et que vous soyez moins énervé.

               Le deuxième principe est de faire en sorte que la sanction est une occasion pour refaire une petite rétrospective sur la règle. Par exemple : « Tu es sortie dans le jardin pour jouer au vélo alors que dehors il pleut, je te rappelle que nous t’avons interdit de faire cela. Nous te priverons donc de ton vélo demain toute la journée »

               Le troisième principe est de donner une sanction qui est en rapport avec la faute. Si l’enfant a par exemple de mauvaises notes à l’école, ce n’est pas une bonne idée de lui supprimer son argent de poche.

               Le quatrième principe est de donner une sanction qui est proportionnelle à sa faute. S’il n’a pas rangé ses affaires après avoir joué, vous n’allez pas lui priver de sortie durant une semaine. Par contre, s’il a frappé sa sœur et qu’il l’a blessé, vous pouvez très bien lui supprimer son argent de poche durant un mois ou deux.

               Le dernier principe est de donner une sanction réparatrice, quand vous le pouvez. Par exemple si l’enfant a joué dans la cuisine et qu’il a fait beaucoup de dégât, demandez-le de nettoyer tout ce qu’il a sali. La faute sera ainsi réparée.

enfants

Quelques idées de punition intelligentes

               La punition intelligente doit être rare et donner à l’enfant les raisons de comprendre pourquoi ce qu’il a fait ne doit pas être refait. Elle doit être décidée en fonction de la bêtise pour que l’enfant ait réellement une prise de conscience.

               Comme je l’ai dit, la sanction réparatrice pour l’enfant est la meilleure de toutes. Il devra par exemple donner de sa personne pour réparer ce qu’il a cassé, nettoyer ce qu’il a sali et remettre en place ce qu’il a dérangé. En y investissant beaucoup d’efforts et en réparant les bêtises qu’il a faites, il comprendra que ce qu’il a fait n’avait pas lieu d’être.

               Il est également primordial de le faire s’excuser auprès de la personne qu’il a agressée. Mais faites attention, car vous devez prendre du temps pour lui expliquer pourquoi il faut qu’il s’excuse. En faisant cela, vous lui faites comprendre la valeur du respect. La grande punition ne doit être exécutée que rarement pour que l’enfant ne recommence plus.

               Donner à l’enfant l’occasion de faire une bonne action pour payer son erreur peut être très intelligent de votre part. Par exemple, laisser lui faire une tâche ménagère qui nécessitera un effort physique : demandez-lui de tondre la pelouse, de faire la lessive, de faire la vaisselle, de nettoyer le carrelage, de passer un coup de balai dans le salon, etc. Ainsi, il pourra soulager sa culpabilité, mais il comprendra aussi le poids des tâches ménagères et respectera les personnes qui les réalisent au quotidien.

               Vous cherchez une punition intelligente pour les grands enfants ? Demandez-les de faire une rédaction sur la raison de telle ou telle règle. Cette sanction peut l’aider à comprendre plus rapidement l’erreur qu’il a commise. Mais c’est également un moyen pour lui faire prendre un certain recul sur cette situation. Bien sûr, si votre enfant n’aime pas vraiment écrire, vous devrez trouver une sanction plus adaptée. Demandez-lui par exemple de dessiner la scène de la bêtise qu’il a faite.

               Pour les enfants en bas âge, l’isolement dans la chambre durant quelques minutes, sans voir les parents, peut être tout à fait suffisant pour qu’ils se rendent compte qu’ils viennent de commettre une bêtise. Mais vous devez faire très attention, car avant de l’isoler, vous devez expliquer pourquoi cette sanction est de mise. Sinon, il le prendra mal et cela peut nuire à son développement personnel.

               Si vous avez envie d’une punition efficace, vous pouvez aussi supprimer une activité qui n’est pas nécessaire pour son développement physique ou psychique. Je vous préviens, cela peut être source de beaucoup de bruits, mais ils se sentiront gênés et comprendront très rapidement qu’il ne faudra plus recommencer cette bêtise.

               Pour les grands enfants, vous pouvez définir les règles ensemble. Vous pouvez par exemple supprimer la télévision, internet, la console de jeux ou les jeux vidéos. Mais il ne faut surtout pas supprimer le repas, le sport ou encore les activités périscolaires. Pour les petits enfants, vous pouvez par exemple supprimer le jouet qui fait beaucoup de bruit ou encore le ballon qui a cassé la vitre.

Partager votre vote


Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *