Caprice et pleurnicherie : comment y mettre un terme ?

octobre 17, 2016 by Activités ludiques 1 Comment

               Est-ce que vous aimez vraiment votre enfant ? C’est sûrement une question bête, car après tout, les parents sont toujours censés aimer leur petit. Mais si vous êtes vraiment sûr de votre amour, vous devez savoir que le fait de discipliner votre enfant est la meilleure des preuves d’amour.

               La discipline peut être considérée comme une punition pour l’enfant, mais au fait c’est cela qui vous aidera à le diriger vers la bonne voie. Si vous lui apportez un enseignement positif, vous allez non seulement protéger votre enfant, mais vous garderez aussi le contrôle de la situation.

               En tant que parents, vous devez donc connaitre quelques techniques pour gérer votre enfant. Qu’il soit pleurnichard ou capricieux, vous trouverez ici des techniques pour imposer des mesures disciplinaires et de retrouver le calme dans votre foyer.

enfant-copie

Que faire si mon enfant est capricieux ?

               Les caprices font partie des choses les plus difficiles à gérer pour tous les parents. Et ce dès le plus jeune âge. Si vous faites face à un caprice, vous devez avant tout garder votre calme. La pire réaction à avoir est de le crier dessus. Si vous avez envie que votre enfant se calme, vous devez aussi l’être. Prenez une grande bouffée d’air et réfléchissez un moment avant de faire n’importe quelle réaction envers l’enfant.

               Souvenez-vous aussi que les caprices ne sont pas forcément une forme de manipulation de la part de votre enfant. Cela peut être dû à une frustration ou un manque d’attention de votre part. Il se peut aussi que le caprice soit lié à un problème physique : il a peut-être trop faim, il fait peut-être ses dents, il a peut-être sommeil. Si c’est le cas, donnez-lui juste ce dont il a besoin.

               Comme je vous l’ai dit, les enfants se sentent mal lorsque vous ne les prêtez pas votre entière attention. Et pour attirer le vôtre, il va se mettre à faire des caprices. Vous devez toujours le prendre au sérieux et le demander explicitement ce qui ne va pas. En trouvant la source du problème, vous faites déjà un grand pas. Donnez-lui tout le temps possible pour fournir une explication.

               La plupart des parents se contentent juste de dire « non ». Mais ce n’est pas ce qu’il faut faire. Il n’est pas nécessaire de fournir une explication détaillée. Le simple fait de donner une raison suffit pour arrêter le caprice de votre enfant.

               Vous devez toujours lui permettre de faire un choix. Si votre enfant commence à faire des caprices, vous pouvez par exemple lui dire : « Nolan, je t’ai dit d’arrêter. Soit tu te calmes maintenant, soit tu vas au coin ». S’il choisit le bon choix, vous pouvez lui témoigner votre reconnaissance.

               Vous pouvez faire preuve d’empathie. Mais vous devez toujours être ferme quand vous discutez avec votre enfant. Une fois que vous lui aviez expliqué la situation, ne changez pas d’avis. C’est vrai que cela ne le calmera pas immédiatement, mais vous lui montrez par ce geste qu’un caprice n’aboutit à rien. Et la prochaine fois qu’il voudra obtenir quelque chose de votre part, il ne pensera plus à faire une crise.

               La plupart des enfants s’agitent quand ils font des caprices. Si c’est le cas de votre enfant, faites toujours en sorte de l’éloigner des objets dangereux. Surtout lorsque vous faites face à ce genre de chose, ne témoignez pas d’une démonstration de force si vous avez envie de le retenir.

               En cas de crise, vous devez instaurer une punition adéquate. Celui que j’applique sur mes enfants est la mise au coin. Cela lui permettra de se calmer et de vous calmer aussi. Mais avant toute chose, vous devez bien lui expliquer ce que c’est. Faites-lui bien comprendre que c’est un moyen pour apaiser sa colère et pour retrouver le calme.

enfant-modele

 Que faire si mon enfant pleurniche tout le temps ?

               Tous les parents connaissent les pleurnicheries, surtout ceux qui ont encore de jeunes enfants. Sachez toutefois que lorsqu’un enfant pleurniche ce n’est pas toujours pour vous embêter. Cela peut être causé par la fatigue, par le stress ou par un mal. Vous devez donc prendre un temps de réflexion pour comprendre les causes des gémissements.

               La fatigue est la première cause des pleurnicheries. Pour éviter cela, vous devez donc faire en sorte que l’enfant dorme assez. Pour cela, vous devez le mettre au lit plus tôt. Les enfants en bas âge (ceux qui ont moins de 7 ans) doivent aussi faire la sieste après le repas. Et s’il va déjà à l’école, laissez-le un temps de repos lorsqu’il rentre des cours.

               Les enfants qui ont faim sont aussi très grincheux. Et à cause de cela, ils peuvent pleurnicher à tout bout de champ. Vous devez vous assurer que l’enfant ait mangé des petits en-cas nutritifs entre les principaux repas. Il est impossible que l’enfant tienne entre le déjeuner et le diner sans gouter.

               La plupart des enfants pleurnichent quand on leur dit quelque chose qu’ils n’aiment pas. Pour limiter ce problème, vous pouvez les prévenir sur le déroulement de la journée. Si vous prévoyez d’aller au parc, dites-le, à quelle heure vous devez partir. Si vous lui racontez une histoire le soir, imposez une discipline sur le nombre de pages que vous devez lui lire chaque nuit.

               Les enfants ne sont pas des êtres patients, ils n’aiment pas s’ennuyer. Et lorsqu’ils n’ont rien à faire, ils auront tendance à pleurnicher pour attirer votre attention. Si vous remarquez donc qu’il commence à s’ennuyer, proposez-lui de faire des activités ludiques et accessibles à son âge. L’idéal est de choisir des activités qui peuvent se faire à l’extérieur. Là-bas, les enfants peuvent se dépenser plus facilement.

               Quand il se sent ignoré, votre enfant se mettra à pleurnicher pour avoir de l’attention. Mais vous pouvez très bien prévenir cela en passant plus de temps avec lui. Peu importe si c’est quelques minutes ou de longues heures. Comme les parents sont souvent occupés, il est très difficile de trouver un petit créneau dans la journée. Mais un petit moment de qualité suffit amplement. Lorsque votre enfant prend son petit-déjeuner, asseyez-vous près de lui et discutez de tout et de rien. Vous pouvez aussi prendre un petit moment pour regarder son dessin ou monter ensemble son jeu de construction. Et peu importe ce que vous faites, accordez toujours 10 minutes pour faire la lecture à votre enfant.

Partager votre vote


Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

One comment on “Caprice et pleurnicherie : comment y mettre un terme ?

  1. on octobre 20, 2016
    Sophie says:

    les enfants sont des petits anges mais quand ils s’y mettent, ils peuvent vraiment devenir des petits diablotins. Mais si on apprend à les comprendre et les discipliner dès le début, tout ira bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *